THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

dimanche 28 mai 2017

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

DESIGNERS D’ACCESSOIRES DE MODE AU FESTIVAL INTERNATIONAL A HYERES

designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc,
Écrit par Marc Pagnier Publié le 8 mai 2017 Marc Pagnier

Rédacteur en Chef des titres en anglais, français et chinois.

> Lire tous ses articles

Accessoires de mode et créateurs se sont retrouvés pendant le Festival International de Mode et de Photographie à Hyères. Le bilan de cette nouvelle catégorie voulue par son président Jean-Pierre Blanc présente des réalisations plus que prometteuses. Chacun des dix jeunes designers ont abordé un univers particulier de l’accessoire. Cela va de la collection de chaussures, aux bijoux, en passant par les chapeaux, les accessoires de chaussures, ou les bagages… Le président, cette année, du jury de la nouvelle catégorie n’est autre que Pierre Hardy, créateur de chaussures Haut de Gamme. (Photos © Alexandre Reynier/The Provence Herald)

DESIGNERS ET ACCESSOIRES DE MODE :

Pour cette première édition consacrée aux accessoires de mode les candidats concourraient pour deux prix. Le premier, Grand Prix du Jury, en partenariat avec SWAROVSKI, est allé à Marina CHEDEL, Suisse, pour sa collection de chaussures « Over the Peak ». Et le second, Prix du public et de la ville d’Hyères, revient à Wendy ANDREU, France, pour « Regen », une collection de sac et de chapeau.

LAUREATS DE LA CATEGORIE « ACCESSOIRES DE MODE » :

Marina CHEDEL (Grand Prix du Jury) ou le Dahu urbain

designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc, designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc, designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc,

Diplômée du London College of Fashion, MARINA CHEDEL a présenté une collection de chaussures inspirée par le Dahu. Animal chimérique avec une patte plus courte que l’autre car il marche à flanc de montagne. La créatrice veut redonner ces sensations physiques aux habitants des villes. Son origine suisse n’est certainement pas pour rien. La collection urbaine reprend le vocabulaire des équipements montagnards, lacets, oeillets ou sangles. Pour rendre homogène cette approche, elle sélectionne des matériaux locaux comme le frêne, le daim, la fourrure de lapin ou de chèvre. Les couleurs se limitent à un camaïeu de beige avec un apport de noir appliqué sur les parties cuir ou de mousse synthétique EVA que nous retrouvons habituellement pour les semelles des baskets. Chaque paire porte le nom d’un sommet de plus de quatre milles mètres. L’originalité de la sandale plate « Mont Blanc » en cuir montant sur la cheville est de pouvoir se glisser dans une semelle auxiliaire. Celle-ci est composée de lamelles en bois évoquant la silhouette du plus haut sommet européen. Pour Pierre Hardy « Marina Chedel a remporté les suffrages du jury par sa capacité à élaborer une thématique originale et personnelle. Elle propose une collection d’accessoires cohérente et créative. Par ailleurs, le modèle créé pour Swarovski nous confirme sa maturité de designer. Son énergie, son enthousiasme et son sens du dialogue nous ont convaincu de lui attribuer ce premier prix ». Il ajoute pour The Provence Herald qu’elle «  a su nous amener par la main dans son histoire que nous avons trouvé cohérente ». Pour le futur, il remarque « que Marina Chedel possède les capacités nécessaires pour passer du stade de projet au stade industriel ». (Le prix est doté de 15.000 euros par SWAROVSKI. Il est accompagné d’un projet de collaboration avec les Maisons d’art de CHANEL, à hauteur de 15.OOO euros.)

Wendy ANDREU (Prix du public et de la ville d’Hyères) ou une simplicité complexe

designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc,

designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc,

Tous les sacs et chapeaux de la collection WENDY ANDREU sont produits sans couture, coupe ou assemblage. Une longue cordelette s’enroule autour d’une contre-forme en acier découpé au laser. Le fil enduit de latex noir se trouve soudé et devient étanche à l’eau. En s’infiltrant dans la corde, la résine teinte au hasard les détails. La face enduite devient une « doublure » dévoilant les motifs graphiques. La collection composée de chapeaux, cabas, sac à dos, cape et pardessus accentue les courbes du relief. La méthode employée rend le façonnage des pièces uniques en série. Les matériaux employés sont simples, recyclable et pas des moindres avantages, durable.

LES COUPS DE COEUR DE LA REDACTION THE PROVENCE HERALD :

Parmi les huit autres créateurs restant, la Rédaction en a remarqué tout particulièrement deux. D’abord, Mayeul Reignault, France, pour sa collection de bijoux « Ligne d’arrivée ». Puis, la créatrice Noémie Nivelet, France, pour sa collection de bijoux de chaussures « Set Up ».

Mayeul REIGNAULT, un concept abouti

designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc,

Designer de métier, MAYEUL REIGNAULT expérimente la limite des matériaux pour des objets ne représentant pas de fonction apparente : les bijoux. L’acier inox est choisi pour ses propriétés mécaniques et influence l’esthétique de la collection. Le dessin à plat des objets est réalisé à l’acide permettant de très fins détails. Cette technique autorise des épaisseurs de 15/10°. Pas d’autres matériaux, pas de soudure, rien qui complique le bijou. Il devient léger, agréable à porter tout en étant parfaitement visible sur la peau grâce à la finition en plaquage d’or. Les bijoux tiennent par emboîtage comme, par exemple, les boucles d’oreilles grâce à une languette en tension au creux de l’oreille. Toutes les pièces sont positionnées sur la plaque d’inox afin d’avoir le moins possible de perte. Un projet abouti.

Noémie NIVELET, une première en design

designers, hyeres, festival mode photo, nivelet, reignault, wendy andreu, marina chedel, the provence herald, marc pagnier, blanc,

Le concept de NOEMIE NIVELET est à l’heure actuelle tout simplement unique au monde. Il est l’association d’un bijou au système de fermeture universel et s’adaptant à tous les types de chaussures à lacet. Dit autrement, un bijou, précieux, pour un produit de grande consommation. Trois modèles possibles : le bijou, toujours vendu par paire, cache les lacets ou les verrouille ou les remplace. L’esthétique combine les matériaux (métal, bois, filet et plastique) à un dessin géométrique rigoureux. Les pièces en laiton sont trempées dans l’or. Une large bande de cuir bleu servant à fermer la chaussure, remplaçant les lacets, est confectionnée par un maroquinier. Les bijoux « Set Up » donnent toute sa place aux chaussures dans l’art de personnaliser sa silhouette.

________________________________

designers, designers, designers, designers, designers, designers,


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos