THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

mardi 17 octobre 2017

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

IMPROMPTU 1663 UNE RELEVE IMPERIALE

impromptu, Clément Hervieu-Léger, moliere, 1663, ecole femmes, damnes, the provence herald, conservatoire art dramatique, avignon, festival,
Écrit par Marc Pagnier Publié le 21 juil. 2017 Marc Pagnier

Rédacteur en Chef des titres en anglais, français et chinois.

> Lire tous ses articles

IMPROMPTU 1663 : En 1663 et par deux opus, Molière répond au monde théâtral qui s’en était pris à L’École des femmes. Une proposition non dénuée de double sens pour les élèves du Conservatoire national supérieur d’art dramatique. La mise en scène de Clément Hervieu-Léger est une totale réussite, même si elle n’est pas d’une grande originalité. Mais elle a le pouvoir de mettre parfaitement en valeur les textes de Molière et le jeu des élèves du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. FESTIVAL AVIGNON 2017 – CREATION 2017 – (Photos © Christophe Raynaud De Lage –  FESTIVAL AVIGNON)

IMPROMPTU 1663 ou Molière et la querelle de l’Ecole des femmes.

impromptu, Clément Hervieu-Léger, moliere, 1663, ecole femmes, damnes, the provence herald, conservatoire art dramatique, avignon, festival,

IMPROMPTU 1663 c’est avant tout une date qui aurait pu passer inaperçue dans l’histoire du théâtre et des satires politiques. Molière, alors critiqué de toutes parts après avoir présenté L’École des femmes, contrecarre ses adversaires en leur offrant une véritable leçon en deux temps. Il répond par l’écriture et la mise en scène de La Critique de l’École des femmes puis de L’Impromptu de Versailles. Quand le théâtre livre bataille au monde du théâtre par du théâtre…
Le sujet est simple : il s’agit, dans L’Impromptu, de la mise en abyme d’une répétition d’une pièce avant sa présentation au Roi. Molière y interprète son propre rôle, entouré de toute sa troupe. Dans La Critique, en revanche, il met en scène la sortie du théâtre, plaçant les spectateurs face à face, pour ou contre la pièce à laquelle ils viennent d’assister… Autant de coup d’éclats que l’auteur ne cesse de concevoir pour répondre aux attaques de ses contemporains et leur présenter le miroir de leurs jalousies et leurs malveillances. Ces deux pièces enchâssées permettent au metteur en scène Clément Hervieu-Léger de proposer de jouer une vraie-fausse situation – la vie d’une troupe, l’angoisse des répétitions et l’impératif de monter sur scène – et de défendre la modernité de la langue classique
Toute la maîtrise de Clément Hervieu-Léger se retrouve dans sa capacité exceptionnelle à comprendre les textes de Molière. Permettant ainsi une mise-en-scène toute en finesse, même dans les parodies et les caricatures. Il sait également conduire chaque acteur du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris dans leurs limites respectives. Une leçon de théâtre et de conduite d’acteurs tout simplement remarquable. Et une relève impériale par les élèves de Conservatoire de Paris.

-Avec James Borniche, Margaux Chatelier, Jean Chevalier, Manon Chircen, Marceau Deschamps-Ségura, Charlie Fabert, Maïa Foucault, Louise Guillaume, Florent Hu, Hugues Jourdain, Pia Lagrange, Joseph Menez, Asja Nadjar, Isis Ravel, Morgane Real, Roxanne Roux, Alexiane Torres.
-Mise en scène Clément Hervieu-Léger Collaboration artistique Clémence Boué Musique Pascal Sangla Scénographie Camille Duchemin Lumière Dominique Nocereau Son Yann Galerne Costumes Valérie Montagu
-Production Conservatoire national supérieur d’art dramatique.

CLÉMENT HERVIEU-LÉGER

Le parcours de Clément Hervieu-Léger est unique. Elève au conservatoire du Xe arrondissement de Paris, il est vite repéré, abandonne le droit et les sciences politiques et, après de fructueuses collaborations artistiques, devient pensionnaire de la Comédie-Française en 2005. Parallèlement à son travail de comédien, il a été le collaborateur de Patrice Chéreau. Avec Daniel San Pedro, il cofonde la Compagnie des Petits Champs à Beaumontel et crée l’Étable, établissement d’activités culturelles en milieu rural. À la Comédie-Française, Clément Hervieu-Léger met en scène La Critique de l’École des femmes et Le Misanthrope de Molière puis Le Petit Maître corrigé de Marivaux, dont il monte respectivement Monsieur de Pourceaugnac et L’Épreuve. À l’Opéra, il signe les mises en scène de La Didone de Cavalli et de Mitridate de Mozart. Clément Hervieu-Léger est professeur de théâtre à l’école de danse de l’Opéra national de Paris. Il cosigne avec Georges Banu le livre J’y arriverai un jour. En 2014, il écrit sa première pièce, Le Voyage en Uruguay. Le public du Festival d’Avignon se souvient de Clément Hervieu-Léger dans le rôle de Gunther von Essenbeck dans Les Damnés, mis en scène par Ivo van Hove et présenté en 2016 dans la Cour d’honneur du Palais des papes.

(impromptu, impromptu, impromptu, impromptu)


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos