THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

mercredi 16 août 2017

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

MONT VENTOUX, sentinelle d’exception

MONT VENTOUX, le Géant de Provence, le mont Chauve, montagne, Carpentras, Réserve de Biosphère de l'UNESCO, tourisme vert, étape Tour de France, station ski
Écrit par Sarah Meneghello Publié le 11 mars 2016 Sarah Meneghello

Journaliste.
Spécialisée dans le secteur touristique et culturel.
Doctorat en arts du spectacle.
Auteur de nombreux articles et ouvrages sur ces sujets. Responsabilités pédagogiques (notamment du Prix Icart-Artistik Rezo).

> Lire tous ses articles

MONT VENTOUX, le Géant de Provence, le mont Chauve, montagne, Carpentras, Réserve de Biosphère de l'UNESCO, tourisme vert, étape Tour de France, station ski

MONT VENTOUX. Du haut de ses 1.912 m, il domine toute la Provence. Découverte de cette montagne mythique surnommée « le Géant de Provence » ou « le Mont Chauve ». (Photos © Christophe Constant © Alain Hocquel / CDT Vaucluse © Camille Moirenc © OTI Ventoux Sud © VMV Vignerons du Mont Ventoux.)

MONT VENTOUX. Implanté près de Carpentras, il occupe une surface de 25 km de long sur 15 de large. On ne peut pas le rater, d’autant qu’avec sa nature essentiellement calcaire, sa couleur blanche le fait se découper dans le ciel. Du sommet par temps clair, on découvre un des plus vastes panoramas d’Europe. Une vue à 360° s’étend des Alpes jusqu’à la Méditerranée, des massifs des Écrins à ceux des Cévennes, de la montagne Sainte-Victoire aux Alpilles, en passant par l’étang de Berre et la vallée du Rhône. À ses pieds, la plaine du comtat venaissin et les coteaux du Ventoux succèdent aux plateaux recouverts de lavande du pays de Sault, avant la vallée du Toulourenc.

3-Alain Hocquel adt Vaucluse© Alain Hocquel / CDT Vaucluse.

Là-haut, la vue est magnifique et pouvoir y rester un peu, contempler le paysage ou prendre un verre à la terrasse du Vendrau vaut vraiment le coup, mais il faut que le sommet soit dégagé (surtout de mai à septembre). À 1 500 mètres d’altitude et à 6 km du sommet au Mont Serein, le Chalet Liotard est aussi une halte appréciable (ascension par Malaucène). 11 communes se partagent le Mont Ventoux : Aurel, Beaumont-du-Ventoux, Bédoin, Brantes, Flassan, Malaucène, Monieux, Saint-Léger du Ventoux, Sault, Savoillan et Villes-sur-Auzon.

Mont-Ventoux : un site naturel d’exception

La position géographique de ce massif, au carrefour du monde alpin et du monde méditerranéen, et son relief contrasté génèrent une étonnante mosaïque de microclimats. Selon l’exposition et l’altitude, sont en effet représentés les différents climats d’Europe rencontrés depuis la Méditerranée jusqu’à la Laponie. De par sa situation particulière, il connaît des variations de température qui vont de la canicule à -30°. En période d’été, des chaleurs suffocantes sont parfois suivies de tempêtes de grêle, voire de chutes de neige. Un record de vitesse du vent a été enregistré en 1967 à 320 km/h. D’ailleurs, l’origine du mot « Ventoux » serait issue, soit du langage celtique ven top (montagne blanche), soit du provençal ventour (exposé au vent).

MONT VENTOUX, le Géant de Provence, le mont Chauve, montagne, Carpentras, Réserve de Biosphère de l'UNESCO, tourisme vert, étape Tour de France, station skiCol des tempêtes, versant sud, D974 par jour de mistral © Camille Moirenc

Du fait de la richesse de ses écosystèmes, le Mont Ventoux offre un couvert végétal unique où se côtoient plantes méditerranéennes (olivier, chêne vert, lavande…) à la base, et plantes arctiques (pavot du Groenland, saxifrage à feuilles opposées…) à son sommet. On compte une soixantaine d’espèces rares. La présence de très vieux hêtres a favorisé l’installation d’oiseaux comme le pic noir. Quant aux genêts de Villars, ils sont l’habitat privilégié de l’alouette lulu, du pouillot véloce ou du bruant fou. La diversité des milieux permet l’alimentation et la reproduction d’espèces protégées par la loi (faucon pèlerin, aigle royal, salamandre tachetée). Ce remarquable fond floristique et faunistique lui a d’ailleurs valu d’être classé « Réserve de Biosphère » par l’UNESCO.

Nombreux sports de pleine nature

Avant d’être parcourue par trois routes principales, qui ont permis le développement du tourisme vert et de sports de pleine nature (V.T.T., trail, escalade…), la montagne était sillonnée de sentiers tracés par les bergers. Ces chemins ont été transformés en sentiers de randonnée. La meilleure façon de découvrir le site reste en effet la marche à pieds. Plusieurs parcours simples à la portée de tous, sans équipements spéciaux, sont proposés  : le plus beau est sans doute entre le Mont Serein et le sommet du Mont Ventoux ; pour l’ascension depuis la vallée du Toulourenc, compter 6 heures de marche sur 1 600 m de dénivelée ; quelques sentiers vertigineux emmènent du Belvédère au fond des Gorges de la Nesque ; dans la vallée de l’Ouvèze, la montagne de Chamouse offre un beau panorama ; depuis le Rocher St-Julien, la vue est magnifique vers Buis-les-Baronnies ; longer les Dentelles de Montmirail reste un moment inoubliable.

MONT VENTOUX, le Géant de Provence, le mont Chauve, montagne, Carpentras, Réserve de Biosphère de l'UNESCO, tourisme vert, étape Tour de France, station skiLe Mont Ventoux par la Combe de Curnier © OTI Ventoux Sud.

Avec un sol recouvert de neige plus de 140 jours par an, normal qu’on y trouve de quoi pratiquer les sports d’hiver ! Sur le versant nord, la station du Mont Serein , familiale et populaire, se présente comme « la station la plus proche de vous » ! C’est une des plus anciennes de France, où l’on pratique le ski depuis le début des années 1930. Accessible par Malaucène, elle culmine à 1400-1800 m et propose 12 km de pistes et 9 remontées mécaniques. Sur le versant sud, la station du Chalet Reynard possède 7 pistes de ski, un espace de luge et un circuit de raquettes.

MONT VENTOUX, le Géant de Provence, le mont Chauve, montagne, Carpentras, Réserve de Biosphère de l'UNESCO, tourisme vert, étape Tour de France, station skiLes cyclistes à l’assaut du Mont Ventoux (DR).

Pour les amateurs de sensations fortes, les vols en parapente organisés depuis le sommet sont réputés. Moins spectaculaires (quoique !), les circuits deux-roues remportent aussi beaucoup de succès : classée dans le top 20 des cols de France, l’ascension du Mont Ventoux est une redoutable montée de 20-25 km, mais des milliers de cyclistes veulent l’ajouter à leur palmarès. Le Tour de France l’a choisi une dizaine de fois comme arrivée d’étape. Le Comité de tourisme du Vaucluse a même créé un site dédié : www.etape-ventoux.com. Voir aussi http://www.lemontventoux.net. En 26 juin 2016, le GFNY Gran Fondo New York fait étape au Mont Ventoux pour la deuxième année. 

Sentinelle bien (re)gardée

Le sommet est occupé par l’Armée de l’Air depuis 1945. En 1966, il est coiffé d’une tour d’observation de plus de 40 m de haut, surmontée d’une antenne. Guère étonnant dans ce paysage lunaire ! Plus bas, alors que l’élevage a presque disparu, l’apiculture, le maraîchage et la viticulture, la récolte des champignons, parmi lesquels la truffe, ainsi que la culture de la lavande, sont toujours pratiqués.

MONT VENTOUX, le Géant de Provence, le mont Chauve, montagne, Carpentras, Réserve de Biosphère de l'UNESCO, tourisme vert, étape Tour de France, station skiLe village de Bedoin © VMV Vignerons du Mont Ventoux.

En raison de ses particularités, le Mont Ventoux a alimenté nombre de récits oraux ou littéraires, et représentations picturales artistiques ou cartographiques. Deux photographes ont consacré une partie de leur vie à en prendre des clichés : Charles Bartésago (1878-1973), dont le fonds de 4 800 photos a été acquis par le Musée Calvet et déposé aux Archives de la ville d’Avignon, et Firmin Meyer (1899-1976), qui a suivi Pierre de Champeville dans ses expéditions et a pris des milliers de photos en noir et blanc. Parmi les plus récents, figurent Alain Christof, Stepffen Lipp ou encore Camille Moirenc.

ACCÈS

Par la route :

– Versant septentrional, depuis Malaucène, par la D974

– Versant méridional, depuis Bédoin, par la D974

– la D164, depuis Sault.

À noter que par le versant sud, le col est fermé à la circulation par arrêté préfectoral de mi-novembre à mi-avril par Bédoin et Sault (l’accès reste toujours possible jusqu’au Chalet Reynard). Par le versant nord, le col est fermé de mi-novembre à mi-mai (l’accès reste toujours possible jusqu’au Mont Serein).

Par le train : la gare TGV d’Avignon est à 56 km.

PLUS D’INFOS

Comité départemental de tourisme de Vaucluse http://www.provenceguide.com

Pour le versant nord, contacter http://www.tourisme.fr/2427/office-de-tourisme-malaucene.htm

Pour le versant sud, contacter http://www.bedoin.org/ ou http://www.ventoux-sud.com

À LIRE

Guy Barruol, Nerte Dautier, Bernard Mondon, Le mont Ventoux. : Encyclopédie d’une montagne provençale, Alpes de lumière, 2007

http://www.camille-moirenc.com/

Légende de la photo en home : le sommet dégarni du Mont Ventoux © Christophe Constant.


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos