THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

jeudi 14 décembre 2017

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

Palmier Butia Odorata dans nos jardins

palmier, butia odorata, bresil, paraguay, urugay, argentine, cote azur, amerique subtropicale, atlantique, domaine rayol, the provence herald, rio grande,
Écrit par Etienne Martel Publié le 6 sept. 2016

Journaliste, spécialiste de la nature et du tourisme en Provence

> Lire tous ses articles

Palmier Butia Odorata, ou palmier pindo et autres appellations, est à découvrir au sein du paysage d’Amérique subtropicale du Domaine du Rayol. Vous verrez en fin d’été un superbe palmier aux feuilles pennées et à la teinte bleutée portant de grosses et lourdes grappes de fruits verts qui deviendront orange à l’automne. C’est le Butia odorata, aussi dénommé butia en langues indigènes, palmier pindo, palmier à gelée, palmier abricot, palmier à vin ou encore palmier à vinaigre… (Photos © Domaine du Rayol)

Palmier Butia Odorata, du sud Brésil à la Côte d’Azur

palmier, butia odorata, bresil, paraguay, urugay, argentine, cote azur, amerique subtropicale, atlantique, domaine rayol, the provence herald, rio grande,

Butia odorata en été

Butia Odorata possède un stipe (tronc) d’environ 50 cm de diamètre et une hauteur, dans son pays d’origine, de près de 15 m. Contrairement à la majorité des palmiers, il est monoïque, c’est-à-dire que le même pied porte fleurs mâles et fleurs femelles. En Europe, il est abondamment visité par les hyménoptères, dont les abeilles.

Le Butia odorata est un palmier originaire du sud du Brésil (état de Rio Grande do Sul), d’Uruguay, et des régions limitrophes du Paraguay et d’Argentine. Il appartient à la famille des Arecaceae, une famille de Monocotylédones apparue il y a environ 95 millions d’années, au début de l’éclatement du Gondwana. Cette famille est donc présente sur tous les continents, essentiellement en zones équatoriale et tropicale. Riche d’environ 200 genres et 2500 espèces, le genre Butia appartient à la tribu des Cococeae, cousin donc des cocotiers, des Jubaea du Chili  et des Syagrus. Le genre Butia comprend 19 espèces, toutes originaires des pampas plus ou moins sèches du sud du Brésil, d’Uruguay, du Paraguay et d’Argentine.

Un palmier au fruit comestible

Le fruit est comestible cru, avec un goût rappelant, suivant les individus, la mangue, l’abricot et la prune (mais pas l’alcool…). Une variété B. odorata var. pulposa a un fruit beaucoup plus gros et goûteux. On peut aussi le cuire pour en faire de la gelée, des tartes… Certains en font du vin, possédant un goût surprenant comme tous les vins faits à partir de fruits de palmiers.

Butia Odorata dans nos jardins

Le palmier est résistant à des températures de -12°C et supporte les grandes sécheresses méditerranéennes tout en s’accommodant très bien du climat plus humide de la côte Atlantique. Il supporte autant les sols pauvres, où il gardera une taille plus modeste, que les sols plus riches où il deviendra plus imposant. Il préfère les sols neutres ou acides. Sa croissance est plus lente que celle du palmier des Canaries !

La particularité du Butia odorata

Cette particularité se trouve dans la résistance au papillon palmivore, le sphinx Paysandisia archon ! En effet, ils sont tous les deux originaires des mêmes régions d’Amérique latine. La résistance naturelle du palmier à ce papillon a été acquise par la sélection naturelle durant quelques millions d’années de cohabitation commune !

Au Domaine du Rayol, les jardiniers ont constaté que le palmier résiste au charançon rouge, le Rhynchoforus ferrugineus. Voici un superbe palmier, aussi majestueux que le Phoenix des Canaries, que nous pouvons cultiver partout sur la Côte d’Azur sans avoir besoin de tuer tous les insectes pollinisateurs, mangeurs de pollen, buveur de nectar et en respectant la santé des jardiniers et des promeneurs. En un mot, un ami des jardins.

Butia Odorata en automne

palmier, butia odorata, bresil, paraguay, urugay, argentine, cote azur, amerique subtropicale, atlantique, domaine rayol, the provence herald, rio grande,


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos