THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

mardi 22 août 2017

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

RAID 100% FEMININ POP IN THE CITY A RISOUL

raid, risoul, pop in the city, the provence herald, marc pagnier, barcelonne, toulouse, vity break, clementine charles, hautes alpes, europe, biathlon, tph,
Écrit par Marc Pagnier Publié le 7 févr. 2017 Marc Pagnier

Rédacteur en Chef des titres en anglais, français et chinois.

> Lire tous ses articles

RAID féminin et déjanté sont la marque de fabrique de Pop in the City. Ce concept de raid touristique au coeur des villes européennes, exclusivement réservé aux femmes, est unique en Europe. Il répond à une tendance forte du tourisme : le « city-break », une escapade urbaine le temps d’un week-end. Le prochain raid se déroulera à Risoul, dans les Hautes-Alpes, le samedi 11 mars. (photos : Pop in the City)

RAID FEMININ EN MONTAGNE

Le but du raid Pop in the City est de découvrir une ville autrement, à son rythme,  de faire des rencontres et de se dépasser ; en un mot la recherche d’authenticité et d’expériences « locales ». Pour cela, il n’y a pas mieux que de partager les pratiques des habitants de la ville concernée.

raid, risoul, pop in the city, the provence herald, marc pagnier, barcelonne, toulouse, vity break, clementine charles, hautes alpes, europe, biathlon, tph,

Les épreuves sélectionnées ne sont pas à chercher du côté « salon de thé », raid Pop in the City oblige ! Pendant la journée du samedi 11 mars à Risoul dans les Hautes-Alpes chaque compétition retenue éclaire l’esprit du raid : il faut exécuter des figures de style lors de sauts à ski, retrouver des survivants d’avalanches avec hélicoptère en renfort, piloter une dameuse, s’essayer au biathlon, conduire des chiens de traîneaux. Au milieu de ces exercices très physiques, une épreuve emporte haut la main le suffrage des participantes, dévaler les pistes en maillot de bain. Non seulement elles doivent montrer toute l’endurance dont elles sont capables mais aussi de l’humour. Mais pas seulement. Car pour passer d’une épreuve à l’autre, elles doivent trouver la solution d’une énigme. Journée chargée d’efforts, d’émotions et de réflexions manifestement pour le plus grand plaisir des 220 candidates déjà inscrites.

Pour Clémentine Charles, fondatrice de Pop in the City et de son concept, l’important du raid se défini par la volonté de :

« Se lier à l’identité de la ville »

The Provence Herald : Pouvez-vous nous dire quelle est la philosophie de Pop in the City et l’histoire de sa genèse ?

Clémentine Charles : garder le meilleur souvenir possible d’une journée passée dans une ville européenne et de « se lier à l’identité de la ville ». Créée depuis cinq ans Pop in the City offre aux participantes l’occasion de rencontrer des gens et des pratiques qu’il serait impossible autrement. Toutes les engagées partagent en commun l’amour du voyage, de lieux insolites et le désir d’expérimentations fortes.

The Provence Herald : Quel est le profil des participantes ?

Clémentine Charles : Elles ont trente-quatre ans en moyenne, bien que l’éventail soit large. Ce sont surtout des urbaines actives de CSP+. Le raid le samedi correspond en cela aux obligations professionnelles de beaucoup d’entre elles. D’un raid à un autre, plus de cinquante pour cent des participantes se renouvelle, l’autre moitié sont des fidèles ; ce qui est le signe que le concept correspond bien à une attente de vivre pleinement et autrement les voyages. Il faut noter également que la participation des femmes de la ville concernée et de sa région représente un taux avoisinant presque la moitié. Preuve que le raid permet aussi de partager avec les habitantes.

The Provence Herald : Pourquoi avoir choisi Risoul pour votre prochain raid ?

Clémentine Charles : Tout d’abord, c’est le directeur de l’Office du Tourisme de Risoul qui a pris contact avec nous. Nous avons beaucoup aimé l’esprit de sa candidature et sa manière de voir comment introduire le concept de Pop in the City dans sa ville. Tellement aimé que c’est la deuxième fois que le Raid se déroule dans cette station.

The Provence Herald : Combien y a-t-il de raids par an et quels sont les prochains ?

Clémentine Charles : Chaque année cinq raids sont organisés dans toute l’Europe. Les prochains se trouvent à Lisbonne, le 20 mai, mais déjà complet, et Toulouse le 1° juillet pour lequel ils restent encore quelques places.

raid, risoul, pop in the city, the provence herald, marc pagnier, barcelonne, toulouse, vity break, clementine charles, hautes alpes, europe, biathlon, tph,


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos