THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

mardi 17 juillet 2018

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

Vallée Merveilles, trésor méconnu de la Provence

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme
Écrit par Sarah Meneghello Publié le 17 oct. 2015 Sarah Meneghello

Journaliste.
Spécialisée dans le secteur touristique et culturel.
Doctorat en arts du spectacle.
Auteur de nombreux articles et ouvrages sur ces sujets. Responsabilités pédagogiques (notamment du Prix Icart-Artistik Rezo).

> Lire tous ses articles

Vallée des Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

En contre-jour, vue sur la mer noyée dans la brume depuis le col de Tende. © Roger Settimo / Parc national du Mercantour

VALLEE MERVEILLES. Au cœur du Parc national de Mercantour, des milliers de gravures datant de la préhistoire ont donné leur nom à ce lieu unique. Patrimoine archéologique exceptionnel, grands alpages, lacs aux eaux limpides : que de richesses dans les Alpes-Maritimes ! (Photos © Guy Lombart – Roger Settimo – Laurent Malthieux – Jean-Marie Cevasco – Patrick Arsan / Parc national du Mercantour © G. Véran / Musée des Merveilles.)

La Provence, c’est aussi la montagne ! Méconnue, cette partie mérite plus qu’un détour : un séjour. Ne sont-elles pas magiques ces Alpes qui plongent dans la Grande Bleue ? Le Parc national Mercantour, séparé de la Méditerranée par une vingtaine de kilomètres à peine, à vol d’oiseau, est un vaste territoire délimité par 28 communes. Reconnu exceptionnel pour sa biodiversité, ses paysages, son patrimoine, il est classé Parc National. Ce label lui assure une préservation au plus haut niveau afin de transmettre ses intérêts et richesses aux générations futures. Inscrit dans une démarche de développement durable, le Parc encourage aussi ses communes à développer des projets écotouristiques. « Sur les pas des bergers », « Rencontre avec une ethnologue », « Rando-conte de la pleine lune », la Maison du Parc propose, avec les offices du tourisme, des animations et séjours nature très intéressants.

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

Un chamois au-dessus des eaux bien bleues d’un lac de la Vallée des Merveilles. © Guy Lombart / Parc national du Mercantour

Faune sauvage et flore unique

Composée de grands ongulés (chamois, bouquetin et mouflon, cerf, chevreuil et sanglier), de petits mammifères, d’oiseaux (petit coq de bruyère, perdrix des neiges, aigle royal et gypaète barbu peu à peu réintroduit), de reptiles et d’insectes, la faune du Mercantour est très variée. Elle compte plusieurs centaines d’espèces.

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

Un vieux mélèze en automne sur la pelouse du Plan Tendasque. © Laurent Malthieux / Parc national du Mercantour

Ses divers milieux, avec des altitudes allant de 100 à plus de 3.000 mètres, confère également au Mercantour une richesse végétale hors du commun (plus de 2.000 espèces de plantes sur les 4.200 connues en France). 220 sont considérées comme très rares et 40 ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde. Cette diversité est couronnée par la présence du mélèze, véritable symbole du Mercantour qui mérite son titre d’ « arbre de lumière ».

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

Vue plongeante sur un panorama minéral avec enfilade des trois lacs (lac Vert, lac Noir et lac du Basto). © Roger Settimo / Parc national du Mercantour

Les Alpes-Maritimes : entre ciel et mer

À l’extrémité orientale du Parc de Mercantour, au-dessus du vallon de Castérino, sur la commune de Tende, trônent les célèbres vallées des Merveilles, de Fontanalbe et de la Valmasque. Ce paysage minéral sculpté par la fonte des glaciers il y a environ 10.000 ans recèle un trésor archéologique. Ici, l’histoire se lit sur les roches. Autour du Mont Bégo qui domine ces lieux mythiques, plus de 36.000 gravures rupestres datant de l’âge du bronze forment un immense musée à ciel ouvert, entre lacs et sommets. Réparties sur 4.000 roches gravées, ces empreintes s’étendent sur une surface totale de 17 kilomètres carrés. C’est la plus importante collection du genre en Europe. Classée Monument Historique depuis 1989, la zone est riche en découvertes. Se plonger dans les croyances et les modes de vie des peuples du Néolithique est passionnant.

 

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

Une gravure nommée « l’Eléphant rose » près du lac de la Muta © Roger Settimo / Parc national du Mercantour

Vallée Merveilles : visites et randonnées

Située sur la commune de Tende, la zone archéologique des gravures rupestres du Mont Bégo est strictement réglementée.

La Vallée de Merveilles est accessible par plusieurs itinéraires pédestres dont les trois principaux sont indiqués iciLe parking du lac des Mesches constitue un important départ de randonnées. 3 heures de marche sur 800 mètres de dénivelé nous séparent des premières gravures. Il faut ensuite compter 2 heures aller-retour pour parcourir le sentier balisé, ce qui totalise environ 7 heures de randonnée avec le retour.

Le sentier balisé du Parc, accessible sans accompagnateur, permet déjà de découvrir de nombreux signes répartis sur six belles dalles rocheuses : la « dalle surélevée », la « roche de l’éclat », la « roche vandalisée », la « paroi vitrifiée », le « Christ ». Le long d’un torrent, on peut admirer le moulage de la stèle du « chef de tribu », l’original ayant été installé au musée des Merveilles de Tende.

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

Le sentier dit de « la Voie sacrée » permet d’admirer les gravures rupestres avec une vue plongeante sur toute la vallée. © Jean-Marie Cevasco / Parc national du Mercantour

Des visites régulières sont organisées dans la Vallée des Merveilles par Merveilles Gravures et Découvertes au départ des refuges. Il faut compter environ 3 heures, à un rythme modéré, avec des accompagnateurs en montagne diplômés d’État et agréés. Les visites sont assurées pendant la période estivale au départ du refuge des Merveilles et au Gias des Pasteurs (refuge du Parc national) à côté des Lacs Jumeaux à Fontanalbe (visite quotidienne à heure fixe sans réservation, dans la limite de 15 personnes maximum).

Il existe aussi des circuits en 4×4  avec visites guidées des sites. Les départs se font à partir de la vallée de la Roya sur la commune de Tende. Les visites sont assurées pendant la période estivale de juin à octobre (selon les conditions d’enneigement et de circulation).

Une ligne de train touristique pour prendre de la hauteur

En saison estivale, on peut embarquer à bord du Train des Merveilles pour un trajet ferroviaire inoubliable. 
 On prend en effet très vite de la hauteur et on découvre les richesses de l’arrière-pays : les villages perchés ou nichés au creux des vallées du Moyen et du Haut Pays, des paysages à couper le souffle. Le trajet est commenté par un guide conférencier.

– Aller : départ de Nice à 9h23 arrivée en train à Tende à 11h24 (seul train avec le commentaire de la guide-rame sonorisée)

– retour : cliquer pour voir les horaires des trains.

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourisme

La vieille ville médiévale de Tende sur son promontoire, la Tour de l’Horloge © Jean-Marie Cevasco / Parc national du Mercantour

Tende, « porte » du Parc national du Mercantour

Située à 815 mètres d’altitude, à 80 km de Nice, Tende recense près de 120 km de rivières et de torrents poissonneux, ainsi que 24 lacs au pied de sommets frisant les 3.000 mètres d’altitude.

Cette commune médiévale est devenue française seulement en 1947. Située entre Piémont et Méditerranée, cité marchande sur la route du sel, Tende fut le siège d’une puissante corporation de muletiers puisqu’elle a toujours constitué une halte importante. De cette période est issu un riche patrimoine religieux : la collégiale Notre-Dame de l’Assomption, classée, de style gothique (fin XVe siècle), recèle des orgues des facteurs Serassi (1807). Outre les fortifications qui couronnent la ligne de crête en frontière avec l’Italie, le territoire de Tende comprend le hameau de Casterino, « porte » du Parc national du Mercantour, d’où l’on accède à la Vallée des Merveilles.

Tende est aujourd’hui très fréquentée pour son Musée des Merveilles, sa Maison du miel et sa via ferrata où il est possible de faire de l’escalade en toute sécurité. Mais frissons garantis !

Vallée Merveilles, Alpes-Maritimes, Parc national de Mercantour, Fontanalbe, Tende, Train des Merveilles, Musée des Merveilles, archéologie, écotourismeParvis du musée départemental des Merveilles et gros plan sur la gravure dit « Le Sorcier » © G. Véran / Musée des Merveilles

Musée des Merveilles

Le musée des Merveilles conserve et met en valeur le patrimoine archéologique et ethnologique du Mont Bego et de sa région auprès d’un vaste public, grands et petits, profanes, amateurs et spécialistes.

Réceptacle du gigantesque travail de recherche accompli depuis des siècles, son approche scientifique complète parfaitement la visite du site des Merveilles sans en évacuer les dimensions émotionnelle et artistique attachées à ses gravures. Ces œuvres, représentant des bovidés stylisés, des armes, des figures géométriques, sont loin d’avoir livré tous leurs secrets, mais on a là de nombreux éléments d’explication.

 À VOIR

Le Parc national Mercantour, la Vallée des Merveilles, Tende, le musée des Merveilles, la collégiale Notre-Dame de l’Assomption.

ACCÈS

Par la route : Accès depuis Nice : autoroute, direction Menton / Gênes, sortie Vintimille, puis N204 en direction du col de Tende, Cunéo. Accès conseillé, plus pittoresque, depuis Nice, par les cols de Braus et Brouis, Sospel et Breil / Roya (D2204 et D2566).

Par le train : www.ter-sncf.com/paca

Le Train des Merveilles 
(ligne Nice – Cuneo) permet de se rendre dans le territoire tout en découvrant le patrimoine. Le village de Tende est desservi.

Par avion : aéroport Nice Côte d’Azur 

Toutes les informations pratiques (cartes, trajets, horaires)

http://www.mercantour.eu/index.php/accueil-et-decouverte/venir

http://www.tendemerveilles.com/component/content/article/2-non-categorise/111-acces.html

PLUS D’INFOS

Parc national de Mercantour 

Office de tourisme de Tende-Vallée des Merveilles 

Légende le la photo en home : le lac Saorgine (2.224 m) en contre-jour. © Guy Lombart / Parc national du Mercantour

Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles, Vallée Merveilles


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos