THE PROVENCE HERALD

Les nouvelles de Provence, Alpes & Côte d'Azur

jeudi 14 décembre 2017

NEWSLETTER
  • Laisser un commentaire
  • Imprimer la page

Vendée Globe avec le toulonnais Sébastien Destremau

vendée globe, sables olonne, portugal, macif, francois gabart, usa, newport, volvo, sydney, provence, the provence herald, mediterranee, lanzarotte, america
Écrit par Patricia Colmant Publié le 11 nov. 2016 Patricia Colmant

Journaliste spécialisée nautisme

> Lire tous ses articles

Vendée Globe : Quelque part au large des côtes du Portugal un marin toulonnais de 52 ans, Sébastien Destremau, savoure chaque instant de cette navigation réservée aux coureurs d’océans. Il est si heureux d’être l’un des 29 skippeurs qui ont quitté dimanche 6 novembre, par une belle après-midi ventée d’automne, le port des Sables d’Olonne pour un périple planétaire et solitaire de trois mois.

Vendée Globe, une envie d’épopée pour Sébastien Destremau

vendée globe, sables olonne, portugal, macif, francois gabart, usa, newport, volvo, sydney, provence, the provence herald, mediterranee, lanzarotte, america

Sébastien Destremau a un très joli palmarès sur l’eau, mais sa spécialité est plus celle d’un grand régatier entre trois bouées, d’un expert de la coupe America qu’un skippeur de course au large aux commandes d’un Imoca de 18,50 m. Certes, son expérience dans la Volvo Ocean Race et sa victoire dans Sydney-Hobbart sont des atouts pour le grand large, mais déjà anciens.
En Méditerranée, il est toujours aux avant-postes dans les régates et s’est d’ailleurs adjugé la victoire de la Calero Solo Transat 2016 entre Lanzarote et Newport (USA) en mai. Mais dans le Vendée le classement est secondaire. C’est l’aventure qui compte. Il a donc fait le choix, aussi dicté par son petit budget d’environ 350 000 €, d’un bateau simple, de près de 20 ans qui a déjà 4 tours du monde dans ses membrures. Il n’est pas équipé, comme la plupart des autres concurrents, de dérives, d’une quille pendulaire ou de safrans relevables. En revanche, repos et détente assurés dans le fauteuil « bulle silence » conçu spécialement pour son bateau. Sa monture qu’il qualifie de « bicyclette sans dérailleur » présente l’avantage de limiter les problèmes techniques se console-t-il. C’est pour cela qu’il est allé la chercher en Afrique du sud, l’été 2015. Elle lui a déjà joué un mauvais tour en démâtant au mois d’août dernier et cette fortune de mer a bien failli lui coûter sa participation. Mais les organisateurs du Vendée ont, pour TechnoFirst-FaceOcean, assoupli les exigences de présence aux pontons avant le départ. Le temps de retrouver un mât et de convoyer le bateau depuis Toulon à la mi octobre. Il était moins une.
Cette envie d’épopée lui est apparue comme une évidence incontournable, lorsqu’il y a 4 ans, il a assisté au départ de la 7è édition gagnée par François Gabart sur Macif. « La charge émotionnelle était telle, le rêve qui se lisait dans les yeux de ces milliers de spectateurs, si fort que je me suis dit : dans 4 ans j’y serai » se rappelle Sébastien Destremau.

Un sacré défi pour ce skipper habitué, ces dernières années, à être sollicité à la barre de jolis bateaux de propriétaires. Car avant l’aventure en mer, il y a celle à terre au moins aussi éprouvante. Bateau, sponsors, équipe, entraînement au grand large, tant de choses à régler. En s’accrochant à ce rêve le Toulonnais s’est lancé dans une course non stop. Orateur convaincant, journaliste de voile au réseau très dense, Sébastien Destremau a su fédérer autour de lui plusieurs entreprises régionales avec le soutien de Toulon Provence Méditerranée (TPM). Devant l’enthousiasme généré autour de ce projet, TechnoFirst, une entreprise d’Aubagne, leader mondial du contrôle du bruit et des vibrations dans l’industrie a décidé, cet été, de devenir son partenaire titre. Ce sponsoring a permis au marin journaliste de partir plus serein dans cette grande aventure et lui laisser apprécier chacun de ces embruns océaniques qui enveloppent TechnoFirst-Face Ocean, chacune de ces vagues qui toquent sur la coque.

www.faceocean.fr
teamfaceocean
www.vendeeglobevendée globe, sables olonne, portugal, macif, francois gabart, usa, newport, volvo, sydney, provence, the provence herald, mediterranee, lanzarotte, america

VENDÉE GLOBE, VENDÉE GLOBE, VENDÉE GLOBE, VENDÉE GLOBE, VENDÉE GLOBE, VENDÉE GLOBE,


découvrez la Provence-Alpes-Côte d’azur

publicité

Pub

Nos partenaires

vidéo du jour

Galerie de photos